Digital Markets Act : ce qui va changer pour les entreprises

Homme face au monde digital illustration

Digital Markets Act : ce qui va changer pour les entreprises

Le Digital Markets Act ou DMA encadre l’activité économique des grands groupes numériques dans l’Union Européenne. Il vient d’entrer en application. Que va-t-il vraiment changer ? MEDIAMED fait le point pour vous.

 

 💡 Nos 8 formations Digitales en lien avec cet article 

RGPD / Maîtriser les fondamentaux

Et aussi :
Concevoir des podcasts
Ecrire pour le Web
Stratégie de Com sur les réseaux sociaux
Facebook
Instagram
LinkedIn
Référencement / Initiation

 

Une nouvelle réglementation européenne pour réguler Internet

L’Union Européenne a déjà adopté le RGPD en 2018. Un texte qui visait à réglementer la collecte, l’usage et la sauvegarde des données personnelles recueillies par des grandes plateformes… et des petites aussi puisqu’aucune entreprise ou collectivité n’y échappe.

Aujourd’hui, avec le DMA, l’Europe enfonce le clou et propose une régulation innovante : imposer une vingtaine d’obligations et interdictions, en amont de toute infraction ou abus, à des acteurs considérés comme incontournables dans le monde digital.

Il s’agit, en priorité, de lutter contre des situations de monopoles ou de quasi-monopoles.

Le DMA tente donc de permettre à de nouveaux acteurs de venir contester les positions de ces grandes plateformes numériques.

Il veut assurer un cadre équitable pour les relations commerciales entre les entreprises opérant sur le marché européen et ces plateformes.

 

Les effets concrets du Digital Markets Act

Les géants actuels du numérique sont principalement américains : ce sont Google, Apple, Facebook, Amazon ou encore Microsoft. Généralement, on les rassemble sous l’acronyme GAFAM.

Comme ces entreprises sont en situation de monopole en Europe, elles ont tendance à en abuser.

=> C’est le cas avec Google qui renvoie les internautes vers Google shopping, là où le géant a choisi des entreprises qui vendent selon ses critères de sélection. Résultat : l’internaute reste dans « le monde de Google » avec un choix de produits limités. Les autres entreprises ne sont pas visibles.

=> Autre exemple : les smartphones sont dotés d’un seul système de téléchargement et d’achat d’applications. Cela limite le choix des consommateurs. Or, on devrait pouvoir charger l’App Store et Google Play Store sur son portable pour avoir le choix

=> Enfin, le désabonnement aux services de ces grandes plateformes sera facilité pour fluidifier les choix de l’utilisateur. Concrètement, cela doit être désormais facile de quitter Amazon Prime pour rejoindre une autre offre.

😀 Les consommateurs doivent donc tirer plusieurs bénéfices de ces nouvelles mesures : baisse des prix, meilleure qualité des services proposés et innovation renforcée. De plus, toutes les entreprises qui dépendent de ces contrôleurs d’accès pour proposer leurs services devraient retrouver un commerce plus équitable et une meilleure visibilité. 

Si les Géants du web n’y mettent aucune bonne volonté, des sanctions financières sont prévues.

 

MEDIAMED

#formation #audiovisuel #communication #bureautique

Contactez-nous au 09 54 05 52 44 ou par mail

Toutes nos actus sur Facebook + Instagram + LinkedIn

logo qualiopidatadockCompte CPF